Adieu Sidioca

lundi 23 novembre 2020
popularité : 0%

La nouvelle est tombée en fin de week-end bouleversant tout Nouakchott : Sidi Ould Cheikh Abdallahi -Sidioca- premier président mauritanien de l’histoire démocratiquement élu, n’est plus. Peu avant 00 H, il s’en est allé, terrassé par une crise cardiaque alors qu’il était hospitalisé à la clinique Chiva, dans le quartier de Tevragh Zeina à Nouakchott.
Revenu d’un voyage médical en Tunisie il y a près d’un mois, Sidioca, a effectué un bref déplacement à son village natal (Lemden – Brakna) avant de revenir s’installer chez lui à Nouakchott. A l’annonce de sa mort, son domicile a été envahi de centaines de personnes qui sont restées sur place jusqu’à l’aube. Un tel engouement témoigne de la reconnaissance des Mauritaniens à celui qui est connu pour sa justesse, son sens élevé du devoir, son engagement sincère pour l’unité nationale et son patriotisme.

Né en 1938, Sidioca a appartenu au dernier gouvernement du père de la Nation Feu Moktar Ould Daddah, occupant le poste de ministre d’Etat, ministre de l’Economie de 1971 à 1978.
Mis aux arrêts lors du coup d’Etat de 1978, il sera libéré une année plus tard et va quitter le pays pour le Koweit où il va travailler auprès de l’Emir en qualité de conseiller économique (1982 – 1985).
Rappelé par le président Ould Taya qui avait mesuré le rôle qu’il a joué dans le redressement économique du Koweit après l’invasion de l’Irak, il se verra confier la fonction de ministre de l’Hydraulique et de l’Énergie puis ministre des pêches et des affaires maritimes.
En 1989 il se brouille avec la présidence et décide de s’exiler à nouveau, il reprend son travail pour le Koweït dans un service d’aide au développement au Niger. Il ne revient en Mauritanie qu’en 2003 et renoue aussitôt avec la politique.
En 2007, il se présente à la présidentielle organisée au terme de la première transition démocratique du pays. Il est élu lors du second tour avec 373 519 voix, soit 52,89 % des suffrages exprimés, face à Ahmed Ould Daddah qui lui a obtenu 47,11 %. Il sera renversé le 6 août 2008 par le général Ould abndel Aziz.
Pendant son mandat -qui n’aura duré que 15 mois- , Sidioca va marquer le pays pour avoir inscrit la restauration de l’unité nationale, la consolidation de l’État de droit « par l’approfondissement de la démocratie » et la lutte contre la pauvreté, au rang des axes prioritaires de son programme de travail.
Sidioca fut surtout celui qui a osé franchir le Rubicon en s’engageant par l’action à mener une politique de discrimination positive à l’égard des anciennes victimes et surtout à organiser et entamer le retour des réfugiés mauritaniens installés au Sénégal depuis juillet 1989

Généreux et très ouvert, il est resté sur la scène politique, quelque peu effacé, appuyant toutes les initiatives qui vont dans le sens d’une meilleure gestion du pays. C’est à ce titre qu’il sera aperçu auprès de nombreux hommes politiques, notamment ceux de l’opposition, résolument engagés pour le bien-être des populations et le développement du pays.
Son projet pour la Mauritanie était gigantesque remettre le pays sur de bons rails et le propulser au rang des premiers pays émergents du monde.
A toute sa famille et à toute la Mauritanie, nous disons : « Inna Lillahi wa inna Ileyhi Rajiûn »
OEM





Commentaires



New Page 1

Le Journal



   Politique  

Crever l’abcès

--------------------------

Du refus du dialogue… politique

--------------------------

Protéger les travailleurs migrants depuis et vers la (...)

--------------------------


   Economie  

Les dépotoirs de Nouakchott, les incidents de Tivirit (...)

--------------------------

Des routes, des ponts et de l’emploi, l’ambitieux (...)

--------------------------

Lancement de la première enquête sur la protection (...)

--------------------------


   Social  

L’heure est au partage du gâteau

--------------------------

Arafat ne veut pas de ses nouveau-nés

--------------------------


   Culture  

« Traversées Mauritanides » lance sa 2ème édition « Hiver (...)

--------------------------

« Décolonisation », le film de Karim Miské en avant (...)

--------------------------


   International  

Joe Biden élu président des États-Unis

--------------------------

Mali : Ibrahim Boubacar Keïta libéré ce jeudi à 3 h du (...)

--------------------------


   Médias  

Covid-19 : l’initiative Covax pour vacciner les pays (...)

--------------------------

Pandémie du covid-19 La Mauritanie se porterait (...)

--------------------------


   Sport  

CAN U 20 : la Mauritanie perd sur le fil face à (...)

--------------------------

CAN U-20, la Mauritanie face au défi Ougandais

--------------------------