"Aujourd’hui, ni leur famille ni leurs avocats ne peuvent venir leur rendre visite en raison de la distance et des dangers du voyage sur une route non sécurisée." (Appel urgent de l’ACAT)

jeudi 30 mars 2017
popularité : 0%

Monsieur le Président de la République,

À la suite d’informations reçues de l’ACAT-France, je tiens à vous exprimer mes plus vives préoccupations à propos de la situation carcérale de Messieurs Abdellahi Matalla Saleck et Moussa Bilal Biram, détenus, depuis le 19 décembre 2016, à la prison de Bir Moghrein.

Cette prison isolée est située à 1 200 km de leur domicile. Aujourd’hui, ni leur famille ni leurs avocats ne peuvent venir leur rendre visite en raison de la distance et des dangers du voyage sur une route non sécurisée.

Auparavant, ces membres de l’Initiative pour la résurgence du mouvement abolitionniste (IRA) étaient incarcérés dans la prison de Zouérate, à environ 700 km de leur maison.

Messieurs Abdellahi Matalla Saleck et Moussa Bilal Biram ont été condamnés en appel, le 18 novembre 2016, à trois ans de prison dont un avec sursis, pour avoir participé à Nouakchott, à un rassemblement non armé destiné à défendre les habitants d’un bidonville contre une expropriation.

Ces deux hommes ont fait l’objet de torture lors de leur garde à vue. Aucune enquête n’a été diligentée sur ces faits.

Je vous exhorte, Monsieur le Président, à examiner la situation de ces deux membres de l’IRA, à veiller à ce que leurs conditions de détention soient assouplies et à ce qu’ils soient transférés dans une prison proche de Nouakchott, conformément à la règle 59 des Nations Unies relative au traitement des détenus (Règles Nelson Mandela) qui demande de placer les détenus dans des prisons proches de leur domicile ou de leur lieu de réinsertion.

Je vous exhorte, Monsieur de Président, à veiller scrupuleusement à ce qu’une enquête judiciaire soit rapidement ouverte sur les allégations de tortures infligées à Messieurs Abdellahi Matalla Saleck et Moussa Bilal Biram, et à ce qu’aucune interférence ne vienne troubler l’indépendance de la justice dans cette affaire.

Dans cette attente, je vous prie de croire, Monsieur le Président, à l’expression de ma haute considération.

Copie conforme envoyée à :

Ambassade de Mauritanie

5, rue de Montevideo 75016 Paris

Fax : 01 40 72 82 92

Email : ambarimparis@gmail.com
IRA-Mauritanie





Commentaires

New Page 1

Le Journal



   Politique  

Le sénat décide de boycotter le gouvernement et d’ouvrir (...)

--------------------------

Ces pays africains qui veulent changer leurs noms (...)

--------------------------

Signature d’une convention bilatérale entre la Mauritanie (...)

--------------------------


   Economie  

Mauritanie : vers une nouvelle loi incriminant la (...)

--------------------------

Revue à mi-parcours de portefeuilles Des ministres à la (...)

--------------------------

Nouadhibou : Les pêcheurs artisanaux s’apprêtent à lever (...)

--------------------------


   Social  

Détenus, battus, humiliés : une vidéo publiée sur les (...)

--------------------------

L’ONU autorise une force du G5 contre le terrorisme au (...)

--------------------------


   Culture  

Festival « LeyaliMedih » a baissé les rideaux

--------------------------

Rencontre entre voyagistes du tourisme et autorités (...)

--------------------------


   International  

Mauritanie : l’armée dément avoir mené des opérations (...)

--------------------------

Gambie : au 19 janvier, l’Union africaine cessera de (...)

--------------------------


   Médias  

Pêche : la recherche face aux défis d’une gestion durable (...)

--------------------------

Mauritanie : le SJM demande la gestion du Fonds d’aide à (...)

--------------------------


   Sport  

Stade du Ksar : un sit in devant la présidence (...)

--------------------------

Fifa : la justice interne enquêtait sur le rôle (...)

--------------------------