« Aziz ne doit conserver que les recettes de son Hamam, le reste doit revenir au peuple »

jeudi 9 juillet 2020
popularité : 0%

En 2005, l’ex-président Mohamed Ould Abdel Aziz -colonel à l’époque-, ne disposait que d’un Hamam… En 2020, le voilà devenu si fortuné qu’il est considéré comme le plus important propriétaire foncier du pays, voire de la sous région maghrébine et ouest africaine. Le colossal patrimoine accumulé, ne doit-il pas revenir au peuple ? Cette option a été largement abordée par les membres de la Commission d’enquête parlementaire, qui espèrent voir la justice l’adopter après que l’homme ait refusé de répondre à la convocation des députés.
« Je suis suffisamment riche ; ma richesse ne provient pas des biens du peuple ! » Cette sortie de l’ex-président de la République sonne encore en écho dans la tête des Mauritaniens. Non pas parce qu’elle a été prononcée au moment où ils vivaient le martyr des effets douloureux du dénuement, de la précarité et de la pauvreté mais parce que son auteur n’était autre que le président sortant Mohamed Ould Abdel Aziz, l’homme qui a organisé le coup d’Etat de 2005.
Les Mauritaniens ne sont pas dupes ! Ils n’ignorent pas qu’à sa prise de pouvoir, Ould Abdel Aziz n’avait qu’une demeure à Tevragh Zeina et un Hammam au Ksar. Ils savent que pendant ses onze années à la tête du pays, il n’a jamais eu de compte à rendre à qui que ce soit et a toujours confondu les biens publics à ses biens personnels. Ils savent que les salaires et les avantages cumulés de toute une vie d’officier intègre de l’armée ne peuvent en aucun cas, offrir une fortune identique à la sienne. En fait, l’homme est immensément riche : en plus de centaines de boutiques, des centres commerciaux et des marchés construits sur l’aire commercialement stratégiques d’écoles publiques de Nouakchott, il a acquis de vastes étendues sur l’ensemble du territoire, transformées en lieux de villégiatures. A son actif, des immeubles, des Tours, des banques, des sociétés industrielles et commerciales, des compagnies d’assurances, de distributions des produits pétroliers. Sa puissance économique s’étend dans tous les secteurs de la vie, allant de l’immobilier à la construction de routes, location d’engins du génie civil, société de forage, aux industries agropastorales, en passant par les banques, les sociétés industrielles et commerciales, les compagnies d’assurance et de distribution des produits pétroliers…
Tout ce patrimoine a été répertorié par la Commission d’enquête parlementaire qui devrait le présenter à l’Assemblée nationale d’ici la fin du présent mois. Ould Abdel Aziz dessaisi à terme par la justice de tous ses biens acquis pendant ses années de présence à la tête du pays ? Tel est le souhait des Parlementaires offusqués de voir leur pouvoir traîné par un homme qui croit être au-dessus de la loi ; mais aussi meurtris de voir que les biens détournés du peuple pouvaient bien le servir en cette période de pandémie doublée de sécheresse et de précarité. « Aziz ne doit conserver que les recettes de son Hamam, le reste doit revenir au peuple » ont soutenu des membres de cette commission !
MOM





Commentaires




New Page 1

Le Journal



   Politique  

Commission d’enquête parlementaire

--------------------------

Mauritanie : la Commission d’enquête documente la gabegie (...)

--------------------------

Ghazouani en campagne pour l’annulation de la dette (...)

--------------------------


   Economie  

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

--------------------------

Disparition de devises à la BCM

--------------------------

SWEDD-Mauritanie, le succès appelle le succès

--------------------------


   Social  

Le régime de Mohamed Ould Ghazwani, première victime de (...)

--------------------------

La Liste des responsables incriminés par la Commission (...)

--------------------------


   Culture  

« Décolonisation », le film de Karim Miské en avant (...)

--------------------------

Coumba Gawlo présente son nouvel album « Terrou War » à (...)

--------------------------


   International  

Liban : le ministre des Affaires étrangères, Nassif (...)

--------------------------

Les chefs d’État du G5 Sahel en sommet extraordinaire à (...)

--------------------------


   Médias  

Plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest rouvrent leurs (...)

--------------------------

Note d’alerte de IRA Mauritanie

--------------------------


   Sport  

L’affaire des 75 000 euros de la Concorde détournés par (...)

--------------------------

CAN 2021 : pourquoi un report est plausible mais pas si (...)

--------------------------