Baba Sidi Abdallah écrit : Aziz contre la Mauritanie …Opinion

lundi 25 novembre 2019
popularité : 0%

Tous les indicateurs laissent penser que Aziz se dirige vers sa propre mort, après avoir manqué le martyr à Lemgheity, échappé à une tentative d’attentat à la voiture piégée dans les environs de Nouakchott et de la balle de Toueila, puis d’un atterrissage en catastrophe de son hélicoptère dans l’Est mauritanien.

Il a continué à duper et à faire preuve d’ingratitude,, trahissant le président Maaouiiya, dont il est le Chef des gardes, nié les bienfaits de Mohamed Ould Bouamatou, son puissant soutien, la bonté de feu Ely Ould Mohamed Vall, son sauveur de la déperdition et comploté contre le président Sidi Ould Cheikh Abdallahi, qui lui a fait confiance, remis Senoussi, venu se réfugier chez lui et le voilà conspirer un coup monté contre son fidèle ami et compagnon d’armes Ghazouani.

Il est rentré exhibant de manière ostentatoire sa fortune abusive dans l’air et sur terre : un voyage spécial pour trois personnes et des photos de gaspillage de l’argent d’un peuple dilapidé sauvagemment pendant neuf ans.

Le message d’Aziz adressé à l’occasion de son retour au peuple mauritanien était clair : je ne suis pas Ghazouani, qui voyage à ses frais privés pour se rendre au chevet de son épouse et se mêle aux membres de sa délégation dans un petit avion, alors qu’il se trouve en mission officielle. Je vous méprise tous : Je me détends en compagnie de deux mes parents dans votre plus gros avion sans payer un sou. Je me suis habitué à voir les frais de mon voyage pris en charge par un homme d’affaires ou par une partie à laquelle j’ai donné sans le mériter ce qui ne m’appartient pas.

Il est logique qu’Aziz n’aime pas les efforts menés par Ghazouani visant à créer un climat politique quiet, dés lors où le populisme et la qualification des adversaires politiques par l’échec sont un lexique azizien qui ne pousse pas dans une atmosphère saine.

Et quand les gens parlent de l’annulation des mandats d’arrêt injustes émis contre Mohamed Ould Bouamatou, Moustapha Ould Limam Chaavi et Mohamed Ould Debbagh, Aziz s’emporte et se précipite vers plus d’imprudence, s’imaginant encerclé dans le box des accusés, sans regret des parents et sans être cité pour un bien fait à un proche ou un voisin.

Et quand un appel est lancé ici et là pour réclamer l’audit de près d’une décennie de règne, au cours de laquelle, il a eu un abcès de toute chose, son âme très incitatrice au mal lui dit : N’aie pas peur, Ghazwani n’est qu’une version soufiste modifiée du président Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi, dont l’éviction ne te coutera pas plus que la mobilisation du bataillon du 3e mandat.

Aziz doit savoir que tous les dossiers de la fatidique décennie sont près à s’embraser au premier frottement ; qu’il cesse de s’exposer aux foyers incandescents et d’arrêter d’humilier le président Ghazouani et ses soutiens.

Il doit assurer en premier sa propre intégrité de lui-même et d’un avenir qui n’est pas nécessairement rose.

Qu’il comprenne que maitriser l’anglais en un mois est plus facile que d’abuser de nouveau de la Mauritanie.





Commentaires



New Page 1

Le Journal



   Politique  

Pré-campagne présidentielle A quoi joue El Insav (...)

--------------------------

De l’opium du peuple

--------------------------

Dialogue national inclusif est-il définitivement enterré (...)

--------------------------


   Economie  

6ème réunion des ministres des pays membres du SWEDD à (...)

--------------------------

Marché à bétail de Boghé, éleveurs et courtiers ont pris (...)

--------------------------

Foire de Timbedra, l’élément déclencheur du développement (...)

--------------------------


   Social  

Violences basées sur le genre, une mission conjointe (...)

--------------------------

Le Vivre-ensemble en voix d’écoles !

--------------------------


   Culture  

Festival Assalamalekum 2022 : une soirée de gala avec (...)

--------------------------

Festival Assalamalekum, une 15ème édition sous le sceau (...)

--------------------------


   International  

Mali : Le colonel Goïta annonce avoir démis le président (...)

--------------------------

Joe Biden élu président des États-Unis

--------------------------


   Médias  

TMLSA poursuit son partenariat avec le PNBA et remet en (...)

--------------------------

TMLSA reçoit le Ministre de la Fonction publique et du (...)

--------------------------


   Sport  

« On ne démissionne pas », Ahmed Ould Yahya face à la (...)

--------------------------

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

--------------------------