CICAD : La France insiste sur la nécessité de lutter contre l’idéologie djihadiste

mercredi 7 décembre 2016
popularité : 0%

Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a invité les pays africains à redoubler d’efforts dans la lutte contre l’« idéologie djihadiste ».

« Le combat que nous devons tous livrer, et en premier lieu avec nos partenaires africains, c’est le combat contre l’idéologie djihadiste, qui continuera à se propager par divers moyens de propagande » , a averti M. Le Drian lors d’une conférence de presse, au second jour du Forum international de Dakar sur la paix et la sécurité en Afrique.

« La réponse sécuritaire n’est efficace que si elle est étroitement coordonnée, avec des solutions pérennes en matière de développement » , a-t-il souligné. Jean-Yves Le Drian assure que « les groupes terroristes seront vaincus ».

« Mais ce combat global, dans lequel nous sommes engagés, ne peut reposer uniquement sur une démarche militaire » , a relevé le ministre français de la Défense.

Les pays africains doivent faire preuve de vigilance, concernant « le développement incontrôlé des technologies de l’information et de la communication ou des réseaux sociaux, que savent si bien instrumentaliser les groupes terroristes », a ajouté M. Le Drian.

« L’enjeu est majeur sur le continent africain, avec 772 millions d’utilisateurs de téléphones mobiles en 2016, ce qui les place devant l’Europe. Sur le contrôle des frontières, là encore les échanges ont été riches et (…) il est capital de lutter contre les trafics divers, à savoir l’exploitation humaine, le trafic de drogues et d’armes, etc., qui sont sources de financement des groupes terroristes », a-t-il insisté.

« Cette gestion des territoires est fondamentale pour les pays du G5 Sahel » , a souligné Jean-Yves Le Drian, en faisant allusion au cadre de coopération sécuritaire mis en place par cinq États du Sahel : le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad.

Il a fait part de son souhait de voir se renforcer la coopération entre la France et les pays africains en matière de sécurité.

« C’est un partenariat qui nous tient tous à cœur. La France joue depuis des années un rôle majeur dans ce domaine, en accompagnant le développement des capacités africaines. En 2016, la France a aidé à entraîner plus de 20 000 soldats africains. Nous avons également soutenu nos partenaires africains pour leurs équipements… » a affirmé Jean-Yves Le Drian.

Senego





Commentaires




New Page 1

Le Journal



   Politique  

3ème Congrès d’IRA, une césarienne en période d’exception

--------------------------

La Mauritanie post-2019 recherche leader politique (...)

--------------------------

« Va-t-on laisser les justes, comme Ould Ghadde, (...)

--------------------------


   Economie  

ROSA et SUN-Mauritanie inquiets face à la situation (...)

--------------------------

Gaz Sénégal-Mauritanie : une affaire plus grosse que les (...)

--------------------------

Le nouvel ouguiya Il n’y a pas assez d’argent !

--------------------------


   Social  

Pétition

--------------------------

Marche et répression contre IRA : le président Birame Dah (...)

--------------------------


   Culture  

6ème édition Festival Sagesses Populaires : une nouvelle (...)

--------------------------

Communiqué de presse : Tasiast intensifie son appui au (...)

--------------------------


   International  

Mort du pêcheur sénégalais : Macky attendu à Nouakchott et (...)

--------------------------

Guinée équatoriale : tentative de coup d’État déjouée (...)

--------------------------


   Médias  

La journée de Lutte Contre les Violences Faites aux (...)

--------------------------

Regroupement de la Presse Mauritanienne (RPM) (...)

--------------------------


   Sport  

Affaire du transfert des joueurs de la Concorde : le (...)

--------------------------

CHAN 2018 L’heure du bilan des Mourabitounes

--------------------------