Enquêtes : de filles mineures en version pileuses sont sous une protection discrète de leurs propres familles ou groupes de pression …

mardi 29 août 2017
popularité : 0%

Plusieurs ONG et acteurs opérants, dans le domaine des affaires sociales de l’enfance et de la famille en Mauritanie, ne cessent de dénoncer, des viols, mais jamais, visiblement contre des réseaux de prostitution.

Les pratiques du viol disent elles, portent atteinte à la dignité de la femme et provoque de l’injustice à l’égard de la femme.

En général, les victimes de cette pratique sont souvent des filles des pauvres ou des femmes qui veulent se faire de l’argent dans leur quotidien. Visiblement, ceux qui les défendent, n’approfondissent pas le contenu des différents dossiers de leur plainte. Pourquoi, elles crient toujours au scandale et brandissent des slogans du viol, avec des preuves qui ne tiennent pas la route.

Voici, quelques extraits, à décrypter :

XX : « j’ai laissé mon enfant seul avec ma maman au pays, je suis venue ici, pour me faire de l’argent de leur nourriture ». XA : « je suis mariée, mais mon mari ne travaille pas, tout ce que je gagne avec, n’est qu’un bonus pour mieux vivre ». XB : « mon petit copain finance mes études et je sors avec lui ». XC : « fais, moi travailler dans votre administration, pour la protection de notre relation ». XD : « je veux bien sortir avec toi, mais que ça soit en toute discrétion ». XE : « je me suis bagarrée avec ma famille et j’ai quitté mon pays ».

Avec ces extraits, des investigations journalistiques révèlent que plus, de 98% des filles ou femmes qui se réclament souvent d’être violés en Mauritanie sont les principales causes de leur malheur sous la protection de leurs propres familles, ou sous la supervision de groupes de pression. Elles sont protégées en toute discrétion dans leur mauvais comportement. Elles n’ignorent pas, que ce qu’elles sont en train de faire est puni par la loi. Aussi, elles courent des grands risques et elles font avec. Pendant ce temps, ONG et acteurs de la société civile font des accusations gratuites sans aucune preuve contre X ou Y.

XF : « ma nièce a été violé par les jeunes du quartier ». XS : « la police ne peut pas arrêter les jeunes garçons de leur quartier, par ce que cette femme qui vient de porter plainte est une pileuse de référence dans ce quartier et sa nièce ne suit, que ses traces ». Comment, les filles violent les hommes et les provoquent ? … Extraits : « Je veux que tu me paies des chaussures » … « je dois entretenir mon corps, pour que je conserve ma beauté » … « C’est pour faire nourrir ma famille avec mes activités, je suis dans un milieu pauvre » … « Nous ici, on ne fait que, du Haram, on n’aime pas le Hallal » …

« Dépanne-moi, je veux prendre un Taxi … je veux aller au marché » … « je dois voyager »… « Envois moi une carte de crédit » … « Ici, c’est la galère, je veux que tu m’envois de l’argent » … « j’ai un mariage à préparer, ma fille se marie » … « Tu habites seul, ou est ta femme ? » … « je te ferai signe, t’inquiète pas ». Alors, pour quoi, on n’évoque jamais, des filles mineures, ou encore des femmes qui violent et provoquent des hommes et jeunes garçons ? Les hommes qui refusent de se baigner dans cette eau de la rivière, sont souvent accusés d’être provocateurs, dragueurs et leur main est coupée à l’épaule. Parce qu’ils ne donnent pas de l’argent.

Sur nos différentes pistes de recherches et d’investigations, ces filles mineures ou femmes ont toujours, un code avec lequel, elles mènent leurs activités en toute protection, vigilance et stratégique. Cet homme qui ne répond pas, à leur provocation n’est pas sérieux. Il est irresponsable. Il est à griller et à dénoncer par ce qu’il n’évolue pas dans votre réseau ? … Elles ajoutent, c’est un bandit. Aussi, le constat est que, y a toujours une complicité qui ne dit pas son nom entre ces filles mineures, femmes ou celles qui veulent se faire vendre (les pileuses). Cette source, suit et coordonne, ce qu’elles font dans une responsabilité partagée. …

Un dossier à suivre et à lire plus d’infos sur : www.tvpresse.info

- Tél : 00 222 41 83 33 92
- moudiaye8@gmail.com
- Nouakchott – Mauritanie

TV Presse





Commentaires




New Page 1

Le Journal



   Politique  

3ème Congrès d’IRA, une césarienne en période d’exception

--------------------------

La Mauritanie post-2019 recherche leader politique (...)

--------------------------

« Va-t-on laisser les justes, comme Ould Ghadde, (...)

--------------------------


   Economie  

ROSA et SUN-Mauritanie inquiets face à la situation (...)

--------------------------

Gaz Sénégal-Mauritanie : une affaire plus grosse que les (...)

--------------------------

Le nouvel ouguiya Il n’y a pas assez d’argent !

--------------------------


   Social  

Pétition

--------------------------

Marche et répression contre IRA : le président Birame Dah (...)

--------------------------


   Culture  

6ème édition Festival Sagesses Populaires : une nouvelle (...)

--------------------------

Communiqué de presse : Tasiast intensifie son appui au (...)

--------------------------


   International  

Mort du pêcheur sénégalais : Macky attendu à Nouakchott et (...)

--------------------------

Guinée équatoriale : tentative de coup d’État déjouée (...)

--------------------------


   Médias  

La journée de Lutte Contre les Violences Faites aux (...)

--------------------------

Regroupement de la Presse Mauritanienne (RPM) (...)

--------------------------


   Sport  

Affaire du transfert des joueurs de la Concorde : le (...)

--------------------------

CHAN 2018 L’heure du bilan des Mourabitounes

--------------------------