Générosité Ramadan : Marmite du Partage au service des démunis du bidonville carrefour Adrar.

mercredi 14 juin 2017
popularité : 0%

Pour sa deuxième sortie au près des familles indigentes, l’association humanitaire dénommée "Marmite du Partage" a choisis le bidonville carrefour Adrar situé dans la Moughataa de Toujounine. C’est dans ce sens qu’elle a distribué ce samedi 10 juin 17, des repas chauds en guise de solidarité aux populations démunies.

Il s’agit d’une forme de contribution que cette association apporte chaque mois béni du ramadan, en alertant les autorités compétentes concernées, en mobilisant la jeunesse mauritanienne et les bienfaiteurs et les partenaires aux développement.

Cela fait six ans que l’organisation « La Marmite du Partage » apporte aide et assistance aux populations démunies en toute simplicité et de façon totalement désintéressée.

Selon le président de cette association, Mr Khally Diallo « les populations délaissées et presque oubliées n’ont plus besoin de vains mots, mais plutôt de gens qui essuient leur larmes et les aident à panser leur maux ».

Mr Khally a souligné que « La marmite du partage qui, malgré le peu de moyens dont elle dispose, et souvent grâce aux partenaires privés de Orabank et Mattel, ou autres bonnes volonté, essaye d’apporter son soutien à ces populations nécessiteuses, qui vivent dans une désolante pauvreté et qui ont besoin de réconfort et d’empathie ».

Le fondateur de Marmite du partage a indique que les populations, qui vivent cette dans des situations pareils ont besoin de sentir, qu’il y a des compatriotes qui pensent à elles, même avec des gestes symboliques.

« Une fois sur le terrain de cette noble mission humanitaire, vous oubliez vos problèmes car tellement minimes devant ces populations dans le calvaire et qui n’ont que l’espoir et la foi comme armes de combat face aux difficultés les plus élémentaires » a laissé tombé Mr Khally Diallo, avec un ton remplis de tristesse.

Selon les témoignages reçus de la part de ces habitants, La gasra Carrefour Adrar, n’a pas accès à l’eau, ni à l’électricité sécurisée, hormis des câbles de plus de 320 volts branchées dans le plus grand désordre et la plus grande insécurité. Ici les populations vivent dans des taudis appelés « baraques », sans argent et sans le confort minimal. Et pourtant de nombreuses familles sont prêtes à vous ouvrir leur cœur malgré la fatigue et leur situation précaire.

Les bénévoles de La marmite du partage soulignent qu’ils sont toujours heureux de venir auprès de ces populations, même pour quelques heures, afin de soulager ces formidables cœurs pleins d’humanité et surtout d’humour.

« L’engagement de cette jeunesse est un devoir mais surtout un moyen pour les autres de venir rendre service quelque soit le niveau de vie que la jeunesse peut avoir » indique un responsable de la marmite.

La grande sortie cuisine dans cette gazra a également été un moyen de faire venir toute la mairie de Toujounine sur le site et se solidariser avec ces populations laissés-pour-compte. Selon les organisateurs « la marmite du partage, en dehors des plats distribués, c’est d’abord un éveil citoyen pour les jeunes, mais surtout une école qui permet à beaucoup de jeunes issus de ménages modestes de comprendre que la vie n’est pas aisée pour toutes et tous dans la société mauritanienne. Et en cela la Marmite est une école de la vie pour nombre de ses adhérents. »

MR khally pensent que le travail social entrepris par son organisation n’est pas juste de donner du poisson sans apprendre à pécher mais surtout de faire comprendre à ces populations que pour savoir comment pécher faut être conscient déjà que la pèche est le moyen de sortir du besoin ».

Il affirme qu’il faut d’abord joindre les actes à la parole. En d’autres termes face à des populations qui ont besoin de se nourrir dans l’urgence, on ne peut leur faire comprendre que l’éducation, le développement ou l’alphabétisation sont importants.

« Si vous servez ce plat et ensuite vous leur faite comprendre que l’éducation est la clé du succès et du développement, ils pourront surement vous entendre et vous comprendre. » ajoute-il.

Notons que pour sa prochaine sortie, l’organisation envisage de servir ses plats aux populations du quartier de Tarhil 18 situation dans la Moughataa de Riyad.

Pour ceux qui envisagent de contribuer à cette œuvre sociale ils peuvent contacter les numéros suivants : +222 46 88 89 81/ +222 22 46 25 09 ou l’email :

marmitedupartage@yahoo.fr

Compte rendu de Oumar Amadou M’baye

Pour fr.essirage.net

Essirage





Commentaires




New Page 1

Le Journal



   Politique  

Élection présidentielle Ould Abdel Aziz ne...

--------------------------

L’APP fustige l’UPR

--------------------------

Bouillonnement pré-électoral : le pouvoir prépare une sale (...)

--------------------------


   Economie  

Mettre les pêcheurs artisanaux mauritaniens aux normes (...)

--------------------------

Chaîne de valeur de la sardinelle : comment aller (...)

--------------------------

Accords de pêche Mauritanie-Sénégal : Poissons contre (...)

--------------------------


   Social  

A Nouakchott, les religieux du Sahel engagés pour (...)

--------------------------

Parlementaires ACP-UE : la presse nationale bute sur un (...)

--------------------------


   Culture  

Semaine de la Francophonie : Ahmed Hamza répond aux (...)

--------------------------

6ème édition Festival Sagesses Populaires : une nouvelle (...)

--------------------------


   International  

Mort du pêcheur sénégalais : Macky attendu à Nouakchott et (...)

--------------------------

Guinée équatoriale : tentative de coup d’État déjouée (...)

--------------------------


   Médias  

« Ana Hartani Mani Barani » La revendication de (...)

--------------------------

La journée de Lutte Contre les Violences Faites aux (...)

--------------------------


   Sport  

Affaire du transfert des joueurs de la Concorde : le (...)

--------------------------

CHAN 2018 L’heure du bilan des Mourabitounes

--------------------------