L’heure est au partage du gâteau

mardi 23 février 2021
popularité : 0%

Alors que les populations sont de plus en plus prises à la gorge par des commerçants qui règnent en maîtres absolus sur le marché, nos leaders politiques semblent n’avoir d’égard que pour leurs intérêts personnels. L’heure est aux audiences présidentielles dans l’objectif inavoué de se partager le gâteau « Mauritanie ».
Suivez le rythme des audiences présidentielles accordées à la classe politique. Suivez les résultats des conseils des ministres des derniers mois… Les nominations aux hautes fonctions de l’Etat profitent désormais à tous les Mauritaniens, surtout à ceux-là qui se réclament de l’opposition. Tout compte fait, le président Ould Ghazouany a compris qu’il suffit de « partager » pour étouffer les voix discordantes, créer le consensus autour de lui et gouverner dans le calme. Il a vite compris que parmi les conduites des Mauritaniens les plus téméraires, les plus justes et les plus engagés dans la défense du droit, figure en bonne place l’opportunisme.
Finalement, entre le Pouvoir et l’opposition, le « deal » est scellé. Que les commerçants spéculent sur le dos des consommateurs, que ces derniers souffrent le martyr de se nourrir ou de se soigner - convenablement s’entend-, que la Mauritanie y laisse sa peau, c’est égal pour eux !
Face au « navire Mauritanie » en lambeaux, les Autorités foutent le camp ! L’opposition également. L’intérêt des uns et des autres est ailleurs ! Devant le processus d’aliénation des populations, voire de "déconstruction" de l’Etat, chacun des protagonistes s’y met, avec une joie irascible, peu importe que disparaisse l’édifice, pourtant, chèrement acquis.
Le pire est qu’au lieu de chasser cette classe politique médiocre, à la vue courte, mercantiliste à merci, nihiliste à la folie, les Mauritaniens l’adulent, l’applaudissent et la chérissent. Chacun y allant avec ses petites attentes, ses mesquins "avantages" et ses pourboires qui affaiblissent chaque jour le sentiment de l’attachement à la mère couveuse : la Mauritanie.
Aujourd’hui plus qu’hier, la Mauritanie est malade d’un Pouvoir central à la merci des commerçants. Elle est malade de son opposition qui ne sait plus à quoi elle s’oppose et pourquoi elle s’oppose. Elle est malade de ceux-là qui ont de tout temps craché sur le compromis indispensable, et qui n’ont eu de cesse de multiplier les contre-feux sans pouvoir nous mener, efficacement, vers le chemin sauf ; ceux-là qui nous ont maintes fois trimbalés d’une étape, à l’autre, nous conduisant à chaque point de chute, vers l’impasse et l’échec.
L’heure est venue de sonner la fin de la recréation et donner carton rouge aux médiocres acteurs qui tentent de justifier leur combat dans la défense de notre intérêt. N’est-il pas temps de leur remettre leur lettre de licenciement et les jeter à la poubelle de l’histoire enveloppée dans le linceul des commerçants qui nous asservissent et nous asphyxient ?
Oumar Moktar





Commentaires



New Page 1

Le Journal



   Politique  

Ould Ghazouany – Ould Abdel Aziz De mal en pis (...)

--------------------------

Vie politique nationale Mais où est passée l’opposition (...)

--------------------------

Vie politique Appel pour l’entame d’un dialogue (...)

--------------------------


   Economie  

Exposition « Terre et Mer », quand le BIT valorise (...)

--------------------------

Phase 2 Projet SWEDD, la Première Dame donne le top à (...)

--------------------------

Comité Régional de Pilotage du Projet SWEDD, la (...)

--------------------------


   Social  

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

--------------------------

L’artiste sénégalaise Coumba Gawlo récompensée par UNFPA (...)

--------------------------


   Culture  

« Traversées Mauritanides » lance sa 2ème édition « Hiver (...)

--------------------------

« Décolonisation », le film de Karim Miské en avant (...)

--------------------------


   International  

Mali : Le colonel Goïta annonce avoir démis le président (...)

--------------------------

Joe Biden élu président des États-Unis

--------------------------


   Médias  

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

--------------------------

Porte-parole du gouvernement : « il n’y a pas recul des (...)

--------------------------


   Sport  

Bras-de-fer entre Taleb Sid’Ahmed et Ahmed Ould Yahya Le (...)

--------------------------

Des centaines de supporters autorisés à...

--------------------------