S’adapter à un mode en changement : la stratégie émergente du Partenariat de Ouagadougou après 2020

jeudi 11 juin 2020
par  gonga
popularité : 0%

Lancé en 2011, le Partenariat de Ouagadougou (PO) est l’un des partenariats les plus réussis entre les gouvernements, la société civile et les bailleurs pour accélérer la disponibilité et l’utilisation des services de Planification Familiale au Bénin (PF), au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire, en Guinée, au Mali, en Mauritanie, au Niger, au Sénégal et au Togo.

De 2011 à 2020, le PO a doublé le nombre de femmes utilisatrices de méthodes modernes de contraception dans la sous-région en ajoutant 3,8 millions d’utilisatrices additionnelles. L’Unité de Coordination du Partenariat de Ouagadougou (UCPO) a été déterminante dans le succès du PO. Elle a renforcé la coordination entre les bailleurs pour optimiser le soutien aux pays, amélioré les échanges entre et au sein des pays membres, organisé les partenaires opérationnels et la société civile pour accélérer la réalisation des projets, établi la responsabilité mutuelle des gouvernements, bailleurs et autres partenaires pour l’atteinte des résultats.

Dans le processus de création d’une vision partagée pour 2030, qui s’appuie sur les réalisations à ce jour, les défis persistants dans la région et les domaines d’intervention inexplorés, le Partenariat a lancé l’initiative « PO Après 2020 ».

Les commentaires recueillis auprès de la communauté du PO lors de la première phase de l’initiative suggèrent une vision, un objectif, des principes opérationnels et domaines d’intervention pour le Partenariat jusqu’en 2030. Comme lors de la première étape du processus, la voix de toutes les parties prenantes est essentielle pour affiner et améliorer les tendances émergentes présentées ci-dessous.

Vision proposée : un avenir plus sain et plus prospère

Une Afrique de l’Ouest francophone où un accès facile à la planification familiale de qualité sauve et améliore la vie des femmes et des jeunes et sert de catalyseur pour un développement durable pour tous

Principes opérationnels

La nouvelle vision adhère aux principes opérationnels suivants :

• Le PO fait le suivi d’objectifs ambitieux pour que la planification familiale soit une priorité des programmes nationaux et internationaux.
• Le PO utilise les données pour concentrer ses efforts sur les meilleures pistes de progrès.
• Le PO donne une voix puissante aux jeunes dans la définition de son agenda et de ses priorités.
• Le PO croit que nous sommes plus forts en tant que région et que l’action régionale permet de plus grands progrès.
• Le PO reconnaît que chaque pays est unique et un membre important.
Défis régionaux à relever
La nouvelle vision répond aux défis régionaux ci-après :
• La plus grande génération de jeunes dans l’histoire du monde a besoin de services de PF.
• Les services PF offerts sont de mauvaise qualité et souffrent d’une couverture insuffisante.
• Les crises humanitaires limitent l’accès à la PF.
• L’inégalité entre les sexes freine l’accès à la PF et restreint le pouvoir décisionnel des femmes.
• Les politiques et les programmes sont insuffisants pour réaliser le dividende démographique.
• Les progrès de la PF ralentissent à mesure que la demande existante est satisfaite.

Objectif proposé

Doubler le nombre d’utilisatrices de contraception moderne pour atteindre 13 millions d’ici 2030.

Maintenir la tendance historique du PO serait un exploit exceptionnel. Comme prévu, les taux de progression ont ralenti depuis que le PO a atteint des segments « plus faciles » d’utilisatrices. Cependant, en faisant preuve de dynamisme et en renforçant les investissements, les pays membres du PO pourront une fois encore doubler le nombre d’utilisatrices de méthodes contraceptives modernes pour atteindre 13 millions d’ici 2030. Ce nouvel objectif sera atteint si chaque pays peut dépasser sa tendance actuelle et si de nouvelles stratégies sont identifiées pour continuer d’enregistrer une forte croissance.

Domaines additionnels d’intervention

Le PO a l’intention d’élargir sa façon de soutenir ses partenaires pour faire face aux changements de circonstances observés dans la région. En plus des domaines dans lesquels nous intervenons déjà, nous mettrons un accent particulier sur des populations, des sujets et des approches spécifiques. Certains de ces nouveaux domaines d’intervention sont cités ci-dessous :

1- Les jeunes

• Les membres du PO adaptent déjà leurs programmes de PF aux jeunes : (1) les gouvernements du PO se focalisent de plus en plus sur l’éducation à la santé sexuelle et reproductive des jeunes et adaptent les services de PF à leurs besoins ; (2) les bailleurs du PO attribuent des fonds aux programmes axés sur les jeunes pour élargir les efforts visant à accroître les opportunités qui leur sont offertes ; (3) les partenaires opérationnels du PO recherchent activement des jeunes pour les services qu’ils offrent.
• Le PO s’assurera de la disponibilité de meilleures ressources pour les jeunes en levant les obstacles à la participation et au leadership des jeunes dans les initiatives DSSR, en appuyant la recherche en AOF afin de combler le manque de données probantes sur la PF chez les jeunes, et en rendant les études et ressources existantes utiles au public.
• L’UCPO poursuivra sa stratégie « jeunes » à travers le renforcement de la participation des jeunes aux événements du PO, et la promotion des politiques de SRAJ. L’UCPO recrutera des jeunes au sein de son équipe, élaborera une vision conjointe avec d’autres mouvements, et consultera les bailleurs sur les questions relatives aux jeunes.
• Le PO collaborera avec d’autres partenaires et coordonnera le plaidoyer politique pour l’adoption de dispositions législatives essentielles en faveur des jeunes telles que le maintien des jeunes filles à l’école, la politique d’auto prise en charge des jeunes ou la lutte contre le mariage des enfants.

2- Les normes sociales

Le PO appuiera les efforts des pays pour changer les normes sociales. Il travaillera étroitement avec les chefs religieux, les jeunes et autres leaders sociaux pour :
• soutenir les ministres dans leur processus de révision des normes sociales
• servir d’accélérateurs pour le Changement Social et de Comportement (CSC). Le PO appuiera les programmes et projets axés sur le CSC, fournira des ressources, des formations et priorisera le financement de la recherche sur le CSC et sa mise en œuvre avec la participation des gouvernements
• faire un suivi des indicateurs de mesure du comportement du prestataire et de la qualité des services
• diffuser leurs messages via les plateformes du PO, y compris la prise de parole lors des événements du PO et autres, dans les articles d’opinion et autres publications.

3- Les priorités partagées dans la région

Le PO mettra aussi l’accent sur les autres priorités partagées par les pays dans la région. Le partenariat :
• créera un cadre formel afin de permettre aux participants d’identifier les sujets de discussion en prélude à la réunion annuelle du PO et planifiera les sessions en conséquence
• aidera à répondre aux besoins en PF dans des contextes politiques peu favorables et situations de crise en incluant les experts humanitaires dans l’élaboration des PANBs et en établissant de nouveaux partenariats avec les organisations humanitaires et en renforçant ceux qui existent déjà
• combler les importantes lacunes dans les connaissances et la recherche en PF sur le CSC et les attitudes des jeunes en AOF. Le PO lancera dans cet optique, un fonds de recherche pour les pays, les ONG et Organisations de la Société Civile (OSC)
• créera des opportunités et renforcera les capacités régionales pour la recherche en PF suivant le modèle établi par le gouvernement français et l’USAID.

4- Un accompagnement sur mesure pour chaque pays

Le PO adaptera son soutien au contexte de chaque pays et prévoit :
• apporter de nouveaux outils et du soutien aux pays ayant les plus grands besoins
• aider à intégrer les services de PF dans les programmes de santé nationaux
• apporter si nécessaire, un appui technique aux pays à l’échelle nationale
• mettre l’accent sur les meilleures opportunités dans chaque pays sous forme de « PANBs synthèses » faciles à assimiler
• améliorer la collaboration avec les OSC pour l’atteinte des résultats visés

Vous pouvez également trouver ces informations en ligne :

-  https://beyond2020.partenariatouaga.org/la-strategie-emergente-du-po-apres-2020/
-  https://beyond2020.partenariatouaga.org/synthese-co-creation





Commentaires




New Page 1

Le Journal



   Politique  

Moustapha Limam Chaavi à Nouakchott, le retour (...)

--------------------------

Moustapaha Limam Chaavi à Nouakchott !

--------------------------

OVID-19 : Macron impose un couvre-feu en Île-de-France (...)

--------------------------


   Economie  

Le plan de relance économique, un choix stratégique pour (...)

--------------------------

Kinross Tasiast remet au Gouvernement mauritanien un (...)

--------------------------

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

--------------------------


   Social  

HRW réclame la libération d’individus arrêtés pour (...)

--------------------------

Appel à surveiller samedi soir, l’apparition du croissant (...)

--------------------------


   Culture  

« Décolonisation », le film de Karim Miské en avant (...)

--------------------------

Coumba Gawlo présente son nouvel album « Terrou War » à (...)

--------------------------


   International  

Mali : Ibrahim Boubacar Keïta libéré ce jeudi à 3 h du (...)

--------------------------

Liban : le ministre des Affaires étrangères, Nassif (...)

--------------------------


   Médias  

Après la convocation par la police chargée des...

--------------------------

AQMI, après le faste, ils "font" la fête

--------------------------


   Sport  

Match Sénégal – Mauritanie De l’électricité dans l’air (...)

--------------------------

Le Ministère des Sports crée un comité d’appui technique (...)

--------------------------