Solidarité islamique : Doit-on continuer à coopérer avec la Chine ?

jeudi 16 juin 2016
popularité : 0%

La Chine Populaire interdisait depuis toujours à sa population musulmane, notamment dans le Xinjiang où vivent 10 millions de musulmans ouïghour, de jeûner le Ramadan et de fréquenter les mosquées. La fraternité confessionnelle islamique étant plus sacrée que la fraternité sanguine, certains se demandent si les pays musulmans ne doivent pas s’immiscer dans cette affaire « intérieure chinoise ».

Cela fait des années que les dix millions de musulmans Ouïghour de la province chinoise de Xinjiang vivent sous le joug d’un régime communiste qui ne leur reconnait pas le droit au culte. Le jeûne du mois de Ramadan est surtout le pilier le plus visé par les interdits du pouvoir central. Ainsi, avant même l’entame du mois de Ramadan, des circulaires administratives auraient intimé l’ordre aux musulmans chinois de ne pas jeûner. Une de ces circulaires en date du 2 juin 2016 stipule « les membres du parti, les responsables publics, les fonctionnaires du secteur public, les étudiants et les mineurs musulmans sont interdits de jeûne de Ramadan ».

L’occasion pour nombre d’acteurs de la société civile de réagir allant jusqu’à demander aux Etats musulmans de manifester leur solidarité en faveur des musulmans chinois pour qu’ils connaissent un meilleur traitement chez eux.
Pourtant, la Chine entretient des relations privilégiées avec le monde musulman, et ce dernier, selon quelques observateurs, n’est pas assez solidaire à ses frères en Chine.

Au demeurant, ces dernières années, de plus en plus , des pressions s’exercent sur Pékin par quelques pétromonarchies du Golfe dont l’influence est loin d’être négligeable. C’est ainsi que cette année, un léger fléchissement semble être observé, car l’interdit au jeûne ne semble toucher que les fonctionnaires et les étudiants. . Interdit a été aussi lancé aux restaurateurs de la région de fermer leur échoppe pendant le jour.

JOB





Commentaires




New Page 1

Le Journal



   Politique  

Ghazwani, le meilleur choix après le meilleur des (...)

--------------------------

Mauritanie : un général en remplace un autre

--------------------------

Mohamed Abdel Aziz renonce à un 3ème mandat et ouvre un (...)

--------------------------


   Economie  

Les experts mauritaniens à l’école des changements (...)

--------------------------

Les femmes et les filles au cœur d’une rencontre des pays (...)

--------------------------

Mines : une transaction scellée autour de 1.180 tonnes (...)

--------------------------


   Social  

AMEM, le projet maghrébin de la migration du travail (...)

--------------------------

Naissance de La Coalition des Opérateurs mauritaniens (...)

--------------------------


   Culture  

Coumba Gawlo présente son nouvel album « Terrou War » à (...)

--------------------------

Les doits de l’enfant à l’Assemblée nationale mauritanienne

--------------------------


   International  

Sénégal Présidentielle 2019 : Un Rapport tire la sonnette (...)

--------------------------

Exportations : premier convoi par voie routière vers le (...)

--------------------------


   Médias  

Esclavage en Mauritanie : la BBC piégée

--------------------------

Le président de la République sera présent à la marche (...)

--------------------------


   Sport  

Retour avec Dr.Bâ Mohamedou sur le détournement de 75.000 (...)

--------------------------

Cérémonie des Awards, une marque d’image du président de (...)

--------------------------