CHAN 2018 : Stage réussi des Mourabitounes et annonce attendu des 23

dimanche 7 janvier 2018
popularité : 0%

Les Mourabitounes devaient revenir normalement ce samedi 7 janvier à Nouakchott après un stage de plusieurs jours en Tunisie au cours duquel ils ont disputé trois matchs, deux avec des clubs de l’élite tunisienne et un avec l’équipe nationale de la Libye.

Les Mourabitounes ont remporté les deux rencontres qui les ont opposés aux deux équipes de l’élite tunisienne, la Marsa (1-0) puis à l’équipe de Sfax, deuxième du championnat, (4-3). Enfin, les Mourabitounes ont concédé le nul devant l’équipe de Libye sur le score de 1 but partout.

La leçon que l’on peut tirer de ces trois rencontres des Mourabitounes en Tunisie, est la bonne performance de l’attaque qui a inscrit 6 buts et l’inquiétude constatée dans la défense qui a laissé passer 4 buts. D’où des réglages à effectuer aussi bien au milieu du terrain, mais surtout en défense.

L’autre leçon est que Corentin Martins doit maintenir son option tactique qui consiste à allier la vivacité de la jeune génération, Teguedi, Homoya, Cheikh Weli Yacine, à l’expérience des anciens, comme Eto et Pallaye en attaque.

Le milieu doit être davantage étoffé et pallier la corpulence peut avantageuse de Teguedi, dont les locaux ne peuvent cependant se passer des services.

Le coaching au cours du stage de Tunis a été largement apprécié, notamment la réaction juteuse face au Sfax et l’extrême remontada qui a permis aux Mourabitounes, menés 3 à 0, de remonter la pente et inscrire le quatrième but de la victoire.

Le public mauritanien qui suit de près l’équipe nationale des locaux, attend impatiemment la liste des 23 joueurs que Corentin Martins devra dévoiler lundi 8 janvier et qui vont représenter le pays au CHAN 2018. C’est surtout le match d’ouverture, face au pays organisateur, le Maroc, qui suscite le plus l’enthousiasme des sportifs dont la plupart a déjà pris la route vers le Royaume ou s’apprête à le faire.

Sans doute, les Mauritaniens iront au Maroc avec une fierté en bandoulière, celle de la nomination par la CAF du président de la FFRIM, Ahmed Yahya, comme meilleur dirigeant africain en 2017.

Cheikh Aïdara





Commentaires




New Page 1

Le Journal



   Politique  

Élection présidentielle Ould Abdel Aziz ne...

--------------------------

L’APP fustige l’UPR

--------------------------

Bouillonnement pré-électoral : le pouvoir prépare une sale (...)

--------------------------


   Economie  

Mettre les pêcheurs artisanaux mauritaniens aux normes (...)

--------------------------

Chaîne de valeur de la sardinelle : comment aller (...)

--------------------------

Accords de pêche Mauritanie-Sénégal : Poissons contre (...)

--------------------------


   Social  

A Nouakchott, les religieux du Sahel engagés pour (...)

--------------------------

Parlementaires ACP-UE : la presse nationale bute sur un (...)

--------------------------


   Culture  

Semaine de la Francophonie : Ahmed Hamza répond aux (...)

--------------------------

6ème édition Festival Sagesses Populaires : une nouvelle (...)

--------------------------


   International  

Mort du pêcheur sénégalais : Macky attendu à Nouakchott et (...)

--------------------------

Guinée équatoriale : tentative de coup d’État déjouée (...)

--------------------------


   Médias  

« Ana Hartani Mani Barani » La revendication de (...)

--------------------------

La journée de Lutte Contre les Violences Faites aux (...)

--------------------------


   Sport  

Affaire du transfert des joueurs de la Concorde : le (...)

--------------------------

CHAN 2018 L’heure du bilan des Mourabitounes

--------------------------