Noyades en série, les jours de fête

lundi 17 mai 2021
popularité : 0%

Deux jeunes maliens et un mauritanien ont trouvé la mort en mer, dans la plage située le Port des pêcheurs et l’hôtel Ahmedy, jeudi, le jour de la fête d’El Fitr. Les infortunés faisaient partie d’un groupe d’une vingtaine de nageurs qui s’étaient aventurés dans les eaux de mer. Il faisait 18 heures quand subitement, la mer devenait agitée. Le spectacle auquel assistaient impuissantes les personnes (surtout des femmes et des enfants) qui se trouvaient sur la plage était poignant : des jeunes poussés au large par un courant de plus en plus fort et des eaux de plus en plus froides.
Après près d’un quart d’heure de lutte pour la survie, la majeure partie des jeunes avait atteint la plage. Ramenés sur la plage, ils respiraient à peine et tentaient de reprendre leurs esprits. Au loin, dans les eaux, le corps inerte d’un jeune flottait. Quelques mètres plus près, un nageur tentait de sauver un jeune qui l’avait saisi par les épaules. Et malgré leurs efforts, les deux corps s’enfonçaient de plus en plus vers le large. Une dizaine de minutes plus tard, les deux corps disparaissaient. Une forte désolation frappa les lieux brusquement abandonnés par les visiteurs.
Il faut dire que ces derniers mois, plusieurs noyades ont été enregistrées sur les différentes plages de Nouakchott qui ont surtout touché des membres de la forte communauté malienne désormais présente en Mauritanie. Il s’agit de jeunes, habitués à la nage dans les eaux fluviales et croient souvent être capable de nager dans les eaux de la mer qu’ils découvrent à Nouakchott.
Il faut toutefois souligner que les noyades concernent, autant les jeunes mauritaniens : dans seul mois de Ramadan, six jeunes dont des nationaux et des étrangers ont trouvé la mort sur les différentes plages de Nouakchott. Vendredi dernier, un jour après la fête de Korité, deux disparitions ont été signalées au niveau de la station touristique « Bahamas ». Il s’agit de deux étudiants, qui se seraient retrouvés dans une zone tumultueuse et profonde.
Cette recrudescence des cas de noyade sur la plage de Nouakchott s’explique du fait de l’intérêt accordé par les populations à la Plage d’une part et de l’autre, du fait de l’absence manifeste de cellules de sauveteurs dans les zones cibles. En fait, la capitale du pays n’offrant pas cadre de farniente et de repos, les populations sont en majorité attirées par la plage, alors qu’elles ne sont pas préparées à faire face aux eaux de la mer et que les moyens d’accueil ne sont pas en place.
AB





Commentaires



New Page 1

Le Journal



   Politique  

Libération des espaces publics à Nouakchott : une énième (...)

--------------------------

Ould Ghazouany – Ould Abdel Aziz De mal en pis (...)

--------------------------

Vie politique nationale Mais où est passée l’opposition (...)

--------------------------


   Economie  

Exposition « Terre et Mer », quand le BIT valorise (...)

--------------------------

Phase 2 Projet SWEDD, la Première Dame donne le top à (...)

--------------------------

Comité Régional de Pilotage du Projet SWEDD, la (...)

--------------------------


   Social  

Dernière Plateforme de lutte contre les violences basées (...)

--------------------------

Violences basées sur le genre à Zouerate, un phénomène (...)

--------------------------


   Culture  

« Traversées Mauritanides » lance sa 2ème édition « Hiver (...)

--------------------------

« Décolonisation », le film de Karim Miské en avant (...)

--------------------------


   International  

Mali : Le colonel Goïta annonce avoir démis le président (...)

--------------------------

Joe Biden élu président des États-Unis

--------------------------


   Médias  

Les journalistes professionnels mauritaniens tiennent (...)

--------------------------

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

--------------------------


   Sport  

CAN 2021 : Les Mourabitounes fixés sur leur sort

--------------------------

Bras-de-fer entre Taleb Sid’Ahmed et Ahmed Ould Yahya Le (...)

--------------------------