HUMEUR : SNIM-Essahraoui, qui paie ses dettes s’enrichit

mercredi 18 janvier 2017
popularité : 0%

Pour éviter un arrêt des travaux de construction du prestigieux aéroport « OUMTOUNSI », le « Groupe Essahraoui » avait fait recours aux ressources de son client, l’Etat Mauritanien, pour renflouer sa trésorerie.

C’est ainsi que la SNIM a reçu instruction de consentir un prêt de 15 Milliards d’Ouguiyas à l’entreprise en question. Au jour d’aujourd’hui, l’aéroport fonctionne, le "Groupe Essahraoui" a été payé pour la contrepartie que lui devait l’Etat Mauritanien.

Seule la SNIM, ses actionnaires et ses ouvriers, attendent toujours 15 Milliards pour renflouer leur caisse et colmater une partie des dégâts occasionnés par la baisse des prix du fer. Les voies de recours ne manquent pas et la SNIM pourrait y faire recours. Mais on n’en est pas encore là, surtout qu’il s’agit de deux opérateurs nationaux dont les rapports avec l’Etat sont plus que parfaits.

D’ailleurs, selon une information qui circule depuis quelques jours, il semblerait que le Gouvernement ait trouvé une solution qui pourrait satisfaire tout le monde, ou presque.

Le Groupe Sahraoui construirait une très grande mosquée, pour une valeur de l’ordre de 12 Milliards d’UM, sur le site de l’ancien aéroport de Nouakchott, qu’il a acquis dans le cadre du marché OUMTOUNSI, pour couvrir la majeure partie de la dette SNIM.

Mais, selon un Moufti-M4-SNIM, cette opération risquerait d’être entachée de « nullité », voir d’"illicité", parce que l’argent que l’on investit dans la construction des mosquées, comme celui qu’on engage pour payer les frais de El Haj (le pèlerinage), doit être acquis régulièrement par celui qui accomplit ces deux actes chers à Allah et à son Prophète Mohamed (PSL).

Un autre Moufti-petit-porteur-de-part-SNIM, pense que l’opération pourrait être tout à fait régulière si l’on y met les conditions suivantes :

- Considérer que la SNIM a commis un péché en mettant 15 milliards de son argent à la disposition de Essahraoui et que la construction de la nouvelle mosquée, avec cet argent-là, pourrait être considérer comme une espèce de Kaffara, pour « effacer » un tel péché, sachant que l’important dans chaque acte est l’intention avec laquelle on l’accomplit ( INNE ME LAAMALOU BINNIYATI )

- Modifier le nom du nouvel aéroport qui s‘appellerait « OUMELMECHAKIL »

- Inviter les administrateurs et les actionnaires de la SNIM à effectuer la prière d’El Joumouaa à l’occasion de chaque Assemblé Générale annuelle dans cette mosquée

- Conseiller au « Groupe Essahraoui » d’envisager d’autres moyens de paiement que les terrains usagés.

Soueylem Vall

Adrar Info





Commentaires



New Page 1

Le Journal



   Politique  

Ould Abdel Aziz, abandonné par les siens !

--------------------------

Affaire Ehel Bneijara- Oulad Melouk : un conflit (...)

--------------------------

PARTI « AGIR POUR VIVRE ENSEMBLE PAR LA CITOYENNETE (...)

--------------------------


   Economie  

Marché à bétail de Boghé, éleveurs et courtiers ont pris (...)

--------------------------

Foire de Timbedra, l’élément déclencheur du développement (...)

--------------------------

Exposition « Terre et Mer », quand le BIT valorise (...)

--------------------------


   Social  

Le Président Ghazouani à l’assaut du grand « Désordre (...)

--------------------------

Le Musée National expose à Ouadane des objets du (...)

--------------------------


   Culture  

Djiefoulbé Bâ, l’élégance d’une lauréate au cœur d’une (...)

--------------------------

« Traversées Mauritanides » lance sa 2ème édition « Hiver (...)

--------------------------


   International  

Mali : Le colonel Goïta annonce avoir démis le président (...)

--------------------------

Joe Biden élu président des États-Unis

--------------------------


   Médias  

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

--------------------------

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

--------------------------


   Sport  

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

--------------------------

CAN 2021 : Les Mourabitounes fixés sur leur sort

--------------------------