Clientélisme politique

mardi 23 mars 2021
popularité : 0%

Ces derniers mois, les Mauritaniens ont repris une vieille habitude : se scotcher devant leur écran de télévision dans l’attente du Journal télévisé du soir du mercredi annonciateur des résultats du conseil des ministres. L’information recherchée porte sur un seul un point : les nominations individuelles.
Cette attitude semble somme toute normale au vu du rythme infernal et effréné qu’ont pris dernièrement les nominations et autres permutations décidées à l’issue des réunions du gouvernement. On peut comprendre qu’il s’agit d’un ici de mesures orises par un Régime nouveau qui cherche encore ses repères et que partant, qui doit mettre en place ses fondements. Mais encore faut-il que ces « repères » soient solides. 
De là à tout chambarder en cooptant à tout-vent, soient des adversaires politiques, des fils de « grande famille » ou soient des « fils à papa », le tout dans l’objectif inavoué de « calmer le jeu » en s’offrant leur soutien des uns et des autres pour gouverner dans le calme, il y a des limites à ne pas atteindre, au risque de détruire les fondements encore fragile d’un pays qui peine à décoller.
Ainsi, nombre de « mesures individuelles » récemment posées en conseil de ministres sonnent faux et ont été largement désapprouvées par les acteurs de la société civile et une grande partie des populations. Pour cause, certaines de ces nominations ont porté aux cieux des médiocres, des arrivistes et des citoyens souvent connus pour être de grands animateurs à l’applaudimètre.
La promesse du Pouvoir de Ould Ghazouany de distribuer la justice dans le pays risque de s’envoler avec le vent du réalisme politique. Les velléités de traiter les citoyens au mérite risquent d’être dissolubles dans une administration condamnée pourtant à donner des résultats et où l’harmonie doit être assurée par la compétence et non par la complaisance. Cette harmonie ne pourra être assurée que si chacun se retrouve à la place qu’il faut. Le pragmatisme politique a mené bien de régimes, vers l’impasse puisqu’il est source de mécontentements. A force de voir son Autorité laisser en rade des personnes compétentes et méritantes pour distribuer les hautes responsabilités administratives à des acteurs dont le mérite est qu’ils sont les représentants attitrés d’adversaires politiques ou de chefs tribaux, le peuple finit par désavouer. Et quand le peule désavoue, les conséquences ont toujours été néfastes, conduisant le cas échéant, à des situations inconfortables puisque source d’instabilité du pays.
La Mauritanie de demain ne se construira pas sur la marginalisation des hauts cadres qui ne sont pas rangés du côté du Pouvoir ou qui ne disposent pas de soutien social ou politique. 
Elle ne se construira non plus pas par la mise à l’écart de citoyens de quelque bord politique qu’ils soient. Elle ne se fera pas avec la politique de complaisance. Seule la compétence doit être prise en compte. Les postes de responsabilité doivent être attribués par le mérite et non par le degré d’alignement au régime ou par ses intérêts personnels.
MOM





Commentaires



New Page 1

Le Journal



   Politique  

Affaire Ehel Bneijara- Oulad Melouk : un conflit (...)

--------------------------

PARTI « AGIR POUR VIVRE ENSEMBLE PAR LA CITOYENNETE (...)

--------------------------

Libération des espaces publics à Nouakchott : une énième (...)

--------------------------


   Economie  

Exposition « Terre et Mer », quand le BIT valorise (...)

--------------------------

Phase 2 Projet SWEDD, la Première Dame donne le top à (...)

--------------------------

Comité Régional de Pilotage du Projet SWEDD, la (...)

--------------------------


   Social  

Le Commissariat aux Droits de l’Homme partage la (...)

--------------------------

Pour 40 Millions MRU, le Commissariat aux Droits de (...)

--------------------------


   Culture  

Djiefoulbé Bâ, l’élégance d’une lauréate au cœur d’une (...)

--------------------------

« Traversées Mauritanides » lance sa 2ème édition « Hiver (...)

--------------------------


   International  

Mali : Le colonel Goïta annonce avoir démis le président (...)

--------------------------

Joe Biden élu président des États-Unis

--------------------------


   Médias  

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

--------------------------

Les journalistes professionnels mauritaniens tiennent (...)

--------------------------


   Sport  

CAN 2021 : Les Mourabitounes fixés sur leur sort

--------------------------

Bras-de-fer entre Taleb Sid’Ahmed et Ahmed Ould Yahya Le (...)

--------------------------