Birame Dah Abeid appelle à une campagne électorale solidaire entre les opposants

mardi 21 mai 2019
popularité : 0%

« Mes amis, Samba Thiam, Ibrahima Moctar Sarr, Kane Hamidou Baba, ma victoire est votre victoire, mon énergie et mon apport sont pour moi et pour vous », a déclaré Birame Dah Abeid, député et candidat à la présidentielle de 2019. Dans cet appel où il a associé également les autres candidats, Sidi Mohamed Ould Boubacar et Mohamed Ould Maouloud, mais aussi les partis Tawassoul, Hatem, Mostaqbal, Ould Abeidi a tenu un discours rassembleur où il a invité les forces de l’opposition à éviter toute dislocation qui ne pourrait profiter qu’au candidat du pouvoir. C’était en marge de la cérémonie de présentation du livre « Message de Birame Dah Abeid à son peuple : ma vie, ta liberté », organisée lundi 20 mai 2019 à Nouakchott.

Dans le discours qu’il a prononcé après la présentation de l’ouvrage par un panel composé de Abdessalam Ould Horma, président du parti Sawab qui soutient sa candidature, Oumar Ould Yali, ancien ministre, Cheikh Tijane Dia, journaliste directeur de publication « Le Rénovateur » et Saadani Ould Khtour, député à l’Assemblée Nationale, Birame Dah Abeid a rendu un hommage appuyé aux militants et sympathisants de l’Initiative de Résurgence du mouvement Abolitionniste (IRA) qu’il préside. « J’ai résisté parce qu’il y avait derrière moi des hommes et des femmes qui ont résisté avec moi, contre les emprisonnements abusifs, contre les tortures, la diabolisation et les exactions qui ont parsemé notre long combat » a-t-il déclaré en guise d’hommage à ces compagnons. Il a tenu à inviter tous ceux qui avaient quitté le mouvement IRA pour une raison ou une autre, à revenir pour relever les nombreux défis qui se posent encore.

« Ma victoire contre le système et contre mes ennemis est aujourd’hui évidente. En acceptant de recevoir ma candidature à la Magistrature Suprême, le Conseil Constitutionnel, qui est la plus haute juridiction du pays, m’en donne la plus grande preuve  » a-t-il souligné. Il a aussi rendu hommage à Me Fatimetou MBaye, à Boubacar Ould Messaoud, président de SOS Esclaves, à Amnesty International, au FIDH, à Freedom House, l’UNPO, le Haut-commissariat des Nations Unis pour les droits de l’Homme, à certains gouvernements du monde, qui l’ont toujours soutenu dan son combat.

Il a invité par la suite les Mauritaniens à prendre conscience du contexte de l’élection présidentielle de 2019 pour assurer la rupture définitive avec le passé en prenant conscience de la nécessité du changement.

Cheikh Aïdara





Commentaires



New Page 1

Le Journal



   Politique  

Affaire Ehel Bneijara- Oulad Melouk : un conflit (...)

--------------------------

PARTI « AGIR POUR VIVRE ENSEMBLE PAR LA CITOYENNETE (...)

--------------------------

Libération des espaces publics à Nouakchott : une énième (...)

--------------------------


   Economie  

Exposition « Terre et Mer », quand le BIT valorise (...)

--------------------------

Phase 2 Projet SWEDD, la Première Dame donne le top à (...)

--------------------------

Comité Régional de Pilotage du Projet SWEDD, la (...)

--------------------------


   Social  

Concours Eloquence 2021, la caravane de sensibilisation (...)

--------------------------

Concours Eloquence 2021, à la rencontre des jeunes de (...)

--------------------------


   Culture  

Djiefoulbé Bâ, l’élégance d’une lauréate au cœur d’une (...)

--------------------------

« Traversées Mauritanides » lance sa 2ème édition « Hiver (...)

--------------------------


   International  

Mali : Le colonel Goïta annonce avoir démis le président (...)

--------------------------

Joe Biden élu président des États-Unis

--------------------------


   Médias  

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

--------------------------

Les journalistes professionnels mauritaniens tiennent (...)

--------------------------


   Sport  

CAN 2021 : Les Mourabitounes fixés sur leur sort

--------------------------

Bras-de-fer entre Taleb Sid’Ahmed et Ahmed Ould Yahya Le (...)

--------------------------