La Présidentielle française, vue en Mauritanie

mardi 25 avril 2017
popularité : 0%

Ce lundi 24 avril, la France aura désigné les deux finalistes de la présidentielle de 2017. Les scrutions étaient en effet organisés hier, au moment où nous mettions sous presse. Onze candidats étaient en lice, et 5 noms émergeaient : Emmanuel Macron, Benoît Hamon, Jean-Luc Mélenchon, Marine Le Pen et François Fillon.
Même si l’élection présidentielle française est de moins en moins présente sur l’échiquier politique mauritanien, elle reste malgré tout, un sujet de discussion qui aliment bien de conversations dans les salons de Nouakchott.
En effet, pendant ces dernières semaines, si le débat de la présidentielle française n’a pas eu droit de cité sur la sphère politique nationale, c’est avant tout, parce que la France n’est plus présente dans les esprits des Mauritaniens. L’ancien colonisateur, diabolisé par les courants pan arabistes et les nationalistes arabes qui dirigent peu ou prou ce pays, a fini par perdre sa place dans le commun des Mauritaniens. Et le combat mené par ceux-ci contre la langue française de faire le reste en reléguant les affaires françaises loin derrière celles portant sur l’actualité arabe, mais aussi africaine et même américaine.
Ce qui est sûr, c’est que les Mauritaniens en général, ont montré peu d’entrain pour savoir qui sera le prochain président français. Une exception cependant ! Il s’agit de cette opinion qui se trouve dans les salons feutrés de Nouakchott, celle qui se retrouve à la tête des grandes industries nationales, les cercles du gouvernement et ceux des hommes d’affaires. Ceux-là sont conscients que même si la France n’est pas présente sur le terrain, même si elle est l’objet de critiques les plus acerbes pour avoir colonisé le pays, dans les faits, l’avenir social, politique et économique de la Mauritanie se décide à Paris. Et c’est partant, dans ces différents endroits, ils étaient nombreux à organiser des soirées entre mais aux fins de suivre ensemble les résultats du scrutin. Un furtif passage dans quelques salons édifie sur les positions des uns et des autres : « la non candidature de Hollande montre que là-bas, on ne s’accroche pas au pouvoir » fait-il remarquer quelqu’un qui n’a pas manqué de faire le parallèle avec Ould Abdel Aziz. Un autre d’indiquer en substance que contrairement à la campagne présidentielle en Mauritanie, en France, les sujets son abordés avec dextérité : le chômage, la relance économique, la question de la retraite, l’emploi jeune, le retraite, le nucléaire… En Mauritanie, les thèmes auxquels on pense c’est plutôt la stabilité politique, la vie économique si ce ne sont des campagnes personnelles qui visent la personnalité des candidats. Eu autre de se demander quelle sera la politique africaine du prochain président français ?
Et tous de remarquer que l’L’Afrique é été absente de cette campagne présidentielle française. Tout s’étant passé comme si e pouvoir politique français a décidé d’abandonner l’Afrique à son sort.
A.S





Commentaires



New Page 1

Le Journal



   Politique  

Pré-campagne présidentielle A quoi joue El Insav (...)

--------------------------

De l’opium du peuple

--------------------------

Dialogue national inclusif est-il définitivement enterré (...)

--------------------------


   Economie  

6ème réunion des ministres des pays membres du SWEDD à (...)

--------------------------

Marché à bétail de Boghé, éleveurs et courtiers ont pris (...)

--------------------------

Foire de Timbedra, l’élément déclencheur du développement (...)

--------------------------


   Social  

Violences basées sur le genre, une mission conjointe (...)

--------------------------

Le Vivre-ensemble en voix d’écoles !

--------------------------


   Culture  

Festival Assalamalekum 2022 : une soirée de gala avec (...)

--------------------------

Festival Assalamalekum, une 15ème édition sous le sceau (...)

--------------------------


   International  

Mali : Le colonel Goïta annonce avoir démis le président (...)

--------------------------

Joe Biden élu président des États-Unis

--------------------------


   Médias  

TMLSA poursuit son partenariat avec le PNBA et remet en (...)

--------------------------

TMLSA reçoit le Ministre de la Fonction publique et du (...)

--------------------------


   Sport  

« On ne démissionne pas », Ahmed Ould Yahya face à la (...)

--------------------------

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

--------------------------