Vie politique Appel pour l’entame d’un dialogue inclusif

jeudi 17 juin 2021
popularité : 0%

Alors que le microcosme politique et social est focalisé sur le problème de la recrudescence de l’insécurité dans le pays, les Islamistes de Tewassoul brisent la glace en rappelant les Autorités à leur engagement de tenir dans les plus brefs délais, un dialogue national inclusif à même de permettre des réformes politiques et électorales, et garantir la participation de toutes les forces politiques au changement espéré.
Les Islamistes de Tewassoul ne veulent pas s’inscrire dans la » logique de gestion » des affaires du pays que le pouvoir en place tente d’imposer aux acteurs politiques et sociaux nationaux. Ayant pris à-bras-le-corps le sujet de l’insécurité des populations suite aux agressions répétées subies dernièrement par celles-ci, le gouvernement a en effet réussi à imposer « sa politique » en amenant tous les acteurs du pays à se focaliser sur le sujet de »la quiétude nécessaire » du peuple. Députés, maires, leaders de partis politiques, acteurs de la société civile, intellectuels, religieux, citoyens ordinaires… Ces derniers jours, tout le monde n’a d’esprit, d’oreilles et de bouche que pour le sujet de l’insécurité. Même les plus hautes autorités de défense de la patrie se sont lancées dans l’arène avec la convocation du haut conseil de sécurité d’Etat ! La presse audiovisuelle et écrite en a ainsi fait ses choux gras en plus des réseaux sociaux qui ont trouvé en l’occasion, sujet à débattre.
Les patrouilles des forces de l’ordre, les checks-points placés dans de nombreuses places dans la capitale, les campagnes de sensibilisation menées auprès des populations pour plus de prudence dans leurs déplacements, le couvre-feu maintenu… Autant de faits qui ont fini par amener l’opinion à occulter tous les autres problèmes de la vie. C’est en tout cas, l’avis de Tewassoul qui a tenu en début de présente semaine son conseil de la Choura. L’occasion pour les Islamistes de demander au gouvernent de respecter l’engagement tenu il y a trois mois, portant sur l’organisation d’un dialogue inclusif. Première formation politique à réagir et à condamner la dernière recrudescence des agressions contre les citoyens, Tewassoul a, cette fois, lancé un appel en direction du gouvernement pour engager des consultations nationales aux fins de garantir, à terme, « des élections honnêtes et transparentes et rompre avec le temps de la tyrannie et la démocratie formelle ». Le parti a aussi demandé au gouvernement d’adopter des mécanismes de bonne gouvernance pour lutter contre la corruption, d’améliorer les performances des administrations publiques, notamment dans le domaine de l’enseignement et la santé.
Il a également appelé à la nécessité d’entreprendre des étapes sérieuses pour consolider l’unité nationale, lutter contre l’esclavage afin de favoriser la fraternité et la cohésion. Evoquant la question des prix le parti Tewassoul a demandé une intervention officielle pour alléger l’impact de la hausse démesurée des prix, les vagues de soif, l’enclavement, l’injustice et la marginalisation. Tewassoul a demandé l’application de la Cheria, à œuvrer à la consécration d’une politique pénale dissuasive pour protéger la vie des populations et leurs biens.
Reste à savoir quelle sera la réaction du gouvernement ? En tout cas, comme à son habitude, Tewassoul a eu le mérite d’avoir jeté un pavé dans la mare, en tentant de détourner l’attention de l’opinion vers une autre direction et en appelant à des assises entre l’ensemble des acteurs du pays (hommes politiques, élus du peuple, acteurs de la société civile…). Pour les Islamistes seule cette perspective est à même d’apporter au pays, des solutions de sortie de crise qui garantissent son développement. A ce sujet, le parti des Islamistes a publié en son temps, un mémorandum descriptif de la situation et susceptible de servir de base de réflexion.
MOM





Commentaires



New Page 1

Le Journal



   Politique  

Libération des espaces publics à Nouakchott : une énième (...)

--------------------------

Ould Ghazouany – Ould Abdel Aziz De mal en pis (...)

--------------------------

Vie politique nationale Mais où est passée l’opposition (...)

--------------------------


   Economie  

Exposition « Terre et Mer », quand le BIT valorise (...)

--------------------------

Phase 2 Projet SWEDD, la Première Dame donne le top à (...)

--------------------------

Comité Régional de Pilotage du Projet SWEDD, la (...)

--------------------------


   Social  

Concours Eloquence 2021, à la rencontre des jeunes de (...)

--------------------------

Dernière Plateforme de lutte contre les violences basées (...)

--------------------------


   Culture  

« Traversées Mauritanides » lance sa 2ème édition « Hiver (...)

--------------------------

« Décolonisation », le film de Karim Miské en avant (...)

--------------------------


   International  

Mali : Le colonel Goïta annonce avoir démis le président (...)

--------------------------

Joe Biden élu président des États-Unis

--------------------------


   Médias  

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

--------------------------

Les journalistes professionnels mauritaniens tiennent (...)

--------------------------


   Sport  

CAN 2021 : Les Mourabitounes fixés sur leur sort

--------------------------

Bras-de-fer entre Taleb Sid’Ahmed et Ahmed Ould Yahya Le (...)

--------------------------